Appuyez sur Entrée pour voir vos résultats ou Echap pour annuler.

Les 12 business model du développement d’applications mobiles

Vous avez une idée d’application mobile ? Vous avez probablement pensé au coût de son développement, mais savez-vous comment la rentabiliser ? Cet article vous présentera les différents business model utilisés dans le monde des applications mobiles pour vous aider à choisir celui qui assurera le meilleur retour sur investissement de votre projet.

Business models dans le développement d'applications mobiles

Pour rentabiliser une application, il est essentiel de connaître les différents business model afin d’élaborer une stratégie d’entreprise qui convienne à votre produit. C’est aussi du business model choisi que dépendra votre stratégie de marketing et de promotion.

Sur le marché du développement d’applications mobiles, il existe plusieurs types de business model que l’on peut diviser en deux groupes. D’une part, il y a les applications qui amènent l’utilisateur à payer avant de pouvoir les télécharger. Le fait que l’application mobile ne peut pas être testée avant l’achat augmente sensiblement les attentes des utilisateurs qui restent alors très peu tolérants aux petites imperfections que peuvent se permettre les applications gratuites.

Ce modèle est actuellement en déclin face à l’insatisfaction des mobinautes. D’autre part, nous avons donc les applications gratuites, dont certaines ouvrent l’accès à davantage de services à condition de payer.

Les business model adaptés au développement d’applications

Voici les différents business model que l’on trouve sur le marché du développement d’applications mobiles :

  • Marque. Ce modèle est utilisé par les entreprises dont le but est d’obtenir des avantages liés à la réputation, par exemple, l’amélioration de leur image de marque. Par conséquent, le téléchargement et l’utilisation de l’application sont gratuits.
  • Partie du service. De nombreuses entreprises choisissent ce type de business model pour dynamiser leur activité. L’application est proposée dans le cadre d’un service plus complet avec pour objectif d’optimiser sa performance. Facultative et gratuite pour les utilisateurs, elle permet à l’entreprise de générer plus de revenus.
  • Publicité. Le téléchargement et l’utilisation de l’application sont gratuits, mais son créateur vend ses espaces publicitaires sous la forme d’images ou de vidéos à des annonceurs. Si vous voulez tirer des revenus importants avec cette méthode, votre application devra générer un fort trafic avec, en plus, un bon taux de rétention.
  • Affiliation. C’est un autre modèle qui vous permet de rentabiliser votre application avec de la publicité. Des bannières publicitaires sont intégrées dans l’application pour rediriger les utilisateurs vers les sites des annonceurs. A chaque fois qu’ils cliqueront sur le lien, vous recevrez une commission.
  • Achats in-App. Ce modèle permet le téléchargement gratuit de l’application qui propose ensuite d’acheter des fonctionnalités spécifiques, du contenu numérique et des biens virtuels ou de désactiver la publicité. C’est le modèle le plus répandu en développement d’applications de jeux.
  • Information. Selon ce business model, les applications mobiles collectent des données sur leurs utilisateurs. Ceux-ci reçoivent des récompenses gratuites pour donner les informations, et les données peuvent être vendues à des entreprises qui mènent des recherches.
  • E-commerce. Il s’agit des applications gratuites permettant d’effectuer des transactions commerciales sur Internet.
  • Audience. L’accès à ce type d’applications est donné à tous les utilisateurs. Son seul but est de construire une grande base d’utilisateurs qui pourra ensuite être utilisée pour d’autres objectifs. Un exemple bien connu de ce business model serait Facebook.
  • Abonnements. Le coût du téléchargement de ce type d’application est calculé sur la base du temps d’utilisation prévu, par exemple, hebdomadaire, mensuel, trimestriel, annuel et ainsi de suite.
  • À bas prix. Selon ce modèle, le téléchargement de l’application se fait à un prix réduit, généralement de 0,99 €, pour attirer un grand nombre d’utilisateurs. Il vous faudra patientez longtemps avant de rentabiliser votre application, sans oublier le risque de ne pas y parvenir.
  • Prix élevé. Ce type de modèle présente un risque élevé. Il n’est recommandé de l’utiliser que lorsque vous avez un public spécifique. L’application attirerait peu d’utilisateurs, pensez donc de fixer son prix en fonction du public que vous ciblez.
  • Sans modèle clair. Il s’agit des applications créées dans le but de parvenir à la satisfaction personnelle plutôt que de faire un profit. Beaucoup de ces applications mobiles se trouvent sur le marché Android, car c’est le système d’exploitation le plus utilisé par les débutants dans le monde de la programmation.

Outre le business model, il y a d’autres éléments très importants à considérer avant de lancer le développement d’une application mobile. Par exemple, les études ont démontré que les mobinautes sont enclins à payer plus pour certaines catégories d’applications, notamment les jeux et la santé.

Commentaires

Les commentaires ont été désactivés pour cet article