Home » App » Les 12 business model du développement d’applications mobiles

Les 12 business model du développement d’applications mobiles

Les 12 business model du développement d’applications mobiles

 

Vous avez une idĂ©e d’application mobile ? Vous avez probablement pensĂ© au coĂ»t de son dĂ©veloppement, mais savez-vous comment la rentabiliser ? Cet article vous prĂ©sentera les diffĂ©rents business model d’applications mobiles pour vous aider Ă  choisir celui qui assurera le meilleur retour sur investissement de votre projet.

Pour rentabiliser une application, il est essentiel de connaĂ®tre les diffĂ©rents business model afin d’élaborer une stratĂ©gie d’entreprise qui convienne Ă  votre produit. C’est aussi du business model choisi que dĂ©pendra votre stratĂ©gie de marketing et de promotion.

Sur le marchĂ© du dĂ©veloppement d’applications mobiles, il existe plusieurs types de business model que l’on peut diviser en deux groupes. D’une part, il y a les applications qui amènent l’utilisateur Ă  payer avant de pouvoir les tĂ©lĂ©charger. Le fait que l’application mobile ne peut pas ĂŞtre testĂ©e avant l’achat augmente sensiblement les attentes des utilisateurs qui restent alors très peu tolĂ©rants aux petites imperfections que peuvent se permettre les applications gratuites.

Ce modèle est actuellement en dĂ©clin face Ă  l’insatisfaction des mobinautes. D’autre part, nous avons donc les applications gratuites, dont certaines ouvrent l’accès Ă  davantage de services Ă  condition de payer.

balance different business model application mobile contre prix
Image de Yeeply

Quels sont les business model adaptĂ©s au dĂ©veloppement d’applications?

Voici les différents business model d’applications mobiles :

1- Marque. Ce modèle est utilisĂ© par les entreprises dont le but est d’obtenir des avantages liĂ©s Ă  la rĂ©putation, par exemple, l’amĂ©lioration de leur image de marque. Par consĂ©quent, le tĂ©lĂ©chargement et l’utilisation de l’application sont gratuits.

2- Part du service. De nombreuses entreprises choisissent ce type de business model pour dynamiser leur activitĂ©. L’application est proposĂ©e dans le cadre d’un service plus complet avec pour objectif d’optimiser sa performance. Facultative et gratuite pour les utilisateurs, elle permet Ă  l’entreprise de gĂ©nĂ©rer plus de revenus.

3- PublicitĂ©. Le tĂ©lĂ©chargement et l’utilisation de l’application sont gratuits, mais son crĂ©ateur vend ses espaces publicitaires sous la forme d’images ou de vidĂ©os Ă  des annonceurs. Si vous voulez tirer des revenus importants avec cette mĂ©thode, votre application devra gĂ©nĂ©rer un fort trafic avec, en plus, un bon taux de rĂ©tention.

4- Affiliation. C’est un autre modèle qui vous permet de rentabiliser votre application avec de la publicitĂ©. Des bannières publicitaires sont intĂ©grĂ©es dans l’application pour rediriger les utilisateurs vers les sites des annonceurs. A chaque fois qu’ils cliqueront sur le lien, vous recevrez une commission.

5- Achats in-App. Ce modèle permet le tĂ©lĂ©chargement gratuit de l’application qui propose ensuite d’acheter des fonctionnalitĂ©s spĂ©cifiques, du contenu numĂ©rique et des biens virtuels ou de dĂ©sactiver la publicitĂ©. C’est le modèle le plus rĂ©pandu en dĂ©veloppement d’applications de jeux.

6- Information. Selon ce business model, les applications mobiles collectent des donnĂ©es sur leurs utilisateurs. Ceux-ci reçoivent des rĂ©compenses gratuites pour donner les informations, et les donnĂ©es peuvent ĂŞtre vendues Ă  des entreprises qui mènent des recherches.

collegues reunion classeurs et ordinateurs
Image de Rawpixel sur Unsplash

7- E-commerce. Il s’agit des applications gratuites permettant d’effectuer des transactions commerciales sur Internet.

8- Audience. L’accès Ă  ce type d’applications est donnĂ© Ă  tous les utilisateurs. Son seul but est de construire une grande base d’utilisateurs qui pourra ensuite ĂŞtre utilisĂ©e pour d’autres objectifs. Un exemple bien connu de ce business model serait Facebook.

9- Abonnements. Le coĂ»t du tĂ©lĂ©chargement de ce type d’application est calculĂ© sur la base du temps d’utilisation prĂ©vu, par exemple, hebdomadaire, mensuel, trimestriel, annuel et ainsi de suite.

10- Ă€ bas prix. Selon ce modèle, le tĂ©lĂ©chargement de l’application se fait Ă  un prix rĂ©duit, gĂ©nĂ©ralement de 0,99 €, pour attirer un grand nombre d’utilisateurs. Il vous faudra patientez longtemps avant de rentabiliser votre application, sans oublier le risque de ne pas y parvenir.

11- Prix Ă©levĂ©. Ce type de modèle prĂ©sente un risque Ă©levĂ©. Il n’est recommandĂ© de l’utiliser que lorsque vous avez un public spĂ©cifique. L’application attirerait peu d’utilisateurs, pensez donc de fixer son prix en fonction du public que vous ciblez.

12- Sans modèle clair. Il s’agit des applications crĂ©Ă©es dans le but de parvenir Ă  la satisfaction personnelle plutĂ´t que de faire un profit. Beaucoup de ces applications mobiles se trouvent sur le marchĂ© Android, car c’est le système d’exploitation le plus utilisĂ© par les dĂ©butants dans le monde de la programmation.

Outre le business model, il y a d’autres éléments très importants à considérer avant de lancer le développement d’une application mobile. Par exemple, les études ont démontré que les mobinautes sont enclins à payer plus pour certaines catégories d’applications, notamment les jeux et la santé.

Proyecto App

UPDATE: 20 Mars 2018. Certaines informations de cet article ont été mise à jour.

 

[easy-social-share]