Appuyez sur Entrée pour voir vos résultats ou Echap pour annuler.

Des astuces pour créer une application iOS réussie

Les lecteurs qui suivent notre blog seront peut-être étonnés de voir cet article. Nous avons récemment parlé des étapes de la création d’une application mobile. Pourquoi alors se concentrer plus spécifiquement sur les applications iOS ?

Comment créer une application iOS

C’est vrai que les étapes du développement d’une application mobile, qu’elle soit Android, iOS ou Windows Phone, restent toujours les mêmes. Nous vous recommandons vivement de les découvrir si vous avez un projet d’app. Cependant, chaque plateforme présente quelques particularités dont il est important de tenir compte pour créer une application réussie. Aujourd’hui, nous allons nous focaliser sur iOS, le système d’exploitation d’Apple.

Le type d’appareil

Quand on dit « iOS », on pense quasi instantanément à iPhone, pourtant le système opérationnel d’Apple est le roi des tablettes. Si vous voulez créer une application iOS disponible sur iPad, il faudra faire quelques ajustements pour qu’elle fonctionne bien. Pensez à adapter la taille des typographies et des images aux différentes résolutions d’écrans pour conserver leur lisibilité.

L’icône

Un utilisateur typique a sur son smartphone au moins quelques dizaines d’applications. Ne serait-ce que pour lui faciliter de retrouver votre app, vous devriez créer une icône qui se démarque des autres. Notez que dans iOS toutes les icônes sont insérées dans un carré avec des angles arrondis, c’est peut-être pourquoi les icônes rondes se présentent particulièrement bien.

comment créer une application iOS

Les boutons

Les boutons doivent être bien visibles et grands pour que l’utilisateur puisse les viser facilement. Ce conseil vaut aussi pour la création des applications pour toutes les plateformes, mais dans le cas d’iOS, il est particulièrement important. En effet, les appareils d’Apple n’ont pas de boutons sur leur hardware. Par conséquent, toute interaction se fait directement sur l’interface de l’application.

Les boutons de retour devraient indiquer le nom de la section à laquelle ils envoient, au lieu de dire uniquement « Retour ».  Par exemple, si vous êtes dans les « Paramètres », le bouton de retour pourrait envoyer au « Profil ». C’est un tout petit détail qui pourtant améliore sensiblement l’expérience de l’utilisateur au sein de l’application.

La publication de l’application sur l’App Store

Si vous avez l’intention de créer une application iOS, vous n’échapperez pas à l’App Store avec toutes ses exigences et conditions d’utilisation. Celles-ci varient selon les plateformes. Pour pouvoir publier une application sur l’App Store, vous devriez :

1. Tester l’application autant que possible

Une application iOS ou Android, nous ne cesserons jamais d’insister sur ce point : testez bien votre application pour repérer (et corriger) tous les bugs et les erreurs. Un test avec un simulateur ne suffit pas. Téléchargez l’application et essayez-la sur iPhone et iPad. Vous pouvez également utiliser des outils comme TestFlight pour vous faciliter cette tâche dans le cas des applications complexes. Bien sûr, lorsque vous publierez l’application sur le store, elle contiendra certainement encore plusieurs bugs mais moins il y en aura, plus votre utilisateur sera content. Vos utilisateurs seront aussi là pour reporter les différents bugs qu’ils auront rencontré. L’objectif est de continuellement corriger et améliorer votre application.

Créer une app ios testflight

2. Créer une application iOS avec plus d’un écran

 Apple rejette les applications trop simples. Une application en webview risque d’être rejetée par le store. Bien sûr, avoir plusieurs écrans ne suffira pas pour créer une application réussie. Pensez à instaurer une certaine ergonomie pour la circulation au travers de l’application. Vous ne voulez pas que votre utilisateur soit perdu dans votre app, cela pourrait le repousser pour toujours. Également, plus il y aura d’écrans, plus il sera difficile de garder cette ergonomie alors réfléchissez-y bien ! Des sites web comme InVision vous permettent de réaliser des prototypes visuels de votre application et ainsi tester son ergonomie.

Réaliser une app ios écran invision

3. Adapter l’application aux versions antérieures d’iOS

De nombreux mobinautes s’obstinent à ne pas mettre à jour leurs smartphones, ils restent alors sur les anciennes versions du système d’exploitation. Les oublier reviendrait à perdre beaucoup d’utilisateurs potentiels. Pensez à créer une application compatible avec les anciennes versions d’iOS. Cependant, cela ne sera pas possible dans certains cas et cela est dû aux règles de l’Apple Store. En effet, Apple fixe les limites des retro-compatibilités des apps et également les guidelines concernant les versions du système d’exploitation. Soyez prévoyant à ce niveau là et ne vous faites pas surprendre par une nouvelle version de l’OS qui retarderait le lancement de votre app.

4. Oublier les versions beta

Apple ne valide que les applications développées entièrement. Il rejette, sans pitié, les versions d’essai. Uploadez votre application avec son nom définitif si vous ne voulez pas qu’elle soit rejetée. Apple a des règles très strictes à ce niveau là et les Beta ne sont donc pas adapté à cette plateforme. Si vous tenez vraiment à réaliser une version Beta pour tester votre application auprès de vos futurs utilisateurs, il faudra se tourner vers Android. En effet le Google Play autorise les versions Beta et les Accès Anticipés.

Comme précisé précédemment, Apple a des règles très strictes pour son App Store. Par exemple, il est déconseillé de se focaliser sur iOS si vous en êtes à votre première application. Apple oeuvre pour garder une certaine qualité sur son store et toute app n’ayant pas une qualité suffisante risque d’être supprimée. Le Google Play est plus ouvert à ce niveau là et permet aux développeurs amateurs de s’essayer au développement d’application sans se faire sanctionner.

5. Créer une API pour le traitement des données tiers

Les applications mobiles qui utilisent des données tiers externes deviennent souvent instables et se ferment inopinément. Pas de panique, c’est tout à fait normal. mais vous serez amené à faire des modifications fréquentes pour vous débarrasser de ces problèmes. Voilà pourquoi il est recommandé de créer une API intermédiaire pour la collecte et le traitement des données. Cela vous permettra de faire tous les changements nécessaires sans devoir attendre, à chaque fois 7 jours, que l’App Store les valide (ou les rejette).

6. Oublier les systèmes de paiement tiers

Apple ne permet pas d’utiliser les services de paiement tiers dans ses applications. Si vous voulez vendre à travers votre application, vous avez deux solutions. Vous pouvez utiliser la plateforme de paiement d’Apple, tout en sachant qu’il prend une commission de 30% sur toutes les ventes. Cette commission passe à 15% la deuxième année. Une autre solution serait de créer un petit site web sur lequel les utilisateurs pourraient effectuer les paiements.

D’un point de vue technique, iOS donne autant de possibilités de créer de bonnes applications que les autres plateformes. Les différences les plus notables sont observées au niveau de l’expérience utilisateur et du marketing. En effet, si vous voulez créer une application iOS, il vous faudra adapter votre business model  aux spécificités de l’App Store.

Avez-vous d’autres questions sur la création d’applications pour iOS ? N’hésitez pas à nous en faire part.

Je cherche un développeur d'applications mobiles

Commentaires

Les commentaires ont été désactivés pour cet article