Appuyez sur Entrée pour voir vos résultats ou Echap pour annuler.

Comment définir un projet d’application mobile ?

Un projet d’application mobile n’est pas seulement une liste de fonctionnalités. Ce sont aussi tous ses aspects techniques et marketing qu’il faut prendre en compte avant même de commencer le développement. Pensez-y pour avoir plus de contrôle sur votre projet.

comment créer une application mobile

1) Le système d’exploitation et le type d’appareil mobile

L’idéal serait de pouvoir créer une application pour les systèmes d’exploitation les plus répandus, c’est-à-dire, Android et iOS, mais si votre budget est limité, il vous faudra définir les priorités. C’est un choix qui n’est pas toujours facile à faire. Android domine de loin le marché global avec une part de 87,8% alors qu’iOS n’en a que 11,5%. La situation se présente différemment dans certains pays comme la Suisse et le Japon où iOS et Android sont au coude-à-coude.

Il faudra également décider si votre application sera optimisée pour les tablettes, sans oublier que certaines d’entre elles ne peuvent être conçues que pour les smartphones.

2) Le type d’application mobile (app native, hybride et web)

Voulez-vous créer une application native, hybride ou web ? C’est une question importante, car le développement d’applications natives peut être jusqu’à deux fois plus cher que le celui d’hybrides. Voici les caractéristiques principales de chacune des solutions :

Application native. C’est la solution la plus chère. Une application native est développée pour un système donné et uniquement pour celui-ci. Si vous voulez donc une application native pour Android et iOS, il faudra en réalité créer deux applications distinctes. Le développement d’applications natives se fait avec la langue de programmation de chaque système d’exploitation : Objective C pour iOS, Java pour Android, C# et Visual Basic.NET pour Windows. L’avantage de ces applications est qu’elles offrent une excellente expérience utilisateur. Leur interface est fluide et réactive. Elles ont également une capacité de mettre en œuvre toutes les fonctionnalités spécifiques à l’appareil mobile telles que le GPS, l’appareil photo, le Bluetooth ou la reconnaissance des empreintes.

Application web. L’application web n’est autre chose qu’un site web parfaitement adaptable à la taille et les caractéristiques de l’écran des appareils mobiles, de sorte qu’elle ressemble à l’application native. Elle est accessible via un navigateur (Chrome, Safari, Firefox), il est donc impossible de la publier sur les stores et de l’installer sur le téléphone. C’est peut-être là son plus grand avantage : tout internaute pourra retrouver votre application web en effectuant une simple recherche via un navigateur. En outre, seulement un développement en HTML5 est nécessaire pour pouvoir atteindre tous les appareils mobiles, indépendamment du système d’exploitation. De loin la plus facile et rapide, cette solution est également la moins chère, mais il ne faut pas oublier qu’une application web ne peut pas proposer de fonctionnalités spécifiques aux mobiles. Par contre, vous pourrez toujours collecter des données grâce aux cookies.

– Application hybride. Maintenant que vous connaissez les différences entre les applications natives et web, il vous sera facile de comprendre les principes des applications hybrides. C’est un mix entre les deux permettant de garder la logique des technologies du web et, en même temps, d’intégrer l’application de manière plus forte au système d’exploitation du smartphone. Il est donc possible de développer une seule application pour Android et iPhone qui, à l’instar d’une application native, sera disponible depuis les Stores et installée sur l’appareil.

Est-ce alors une solution parfaite ? Encore une fois, tout dépend des caractéristiques de votre projet. Il peut y avoir quelques soucis de performance, tels que les délais de réaction ou le chargement d’écran plus lent qui risquent d’impacter l’expérience utilisateur. Si votre application devrait être utilisée souvent, cette solution n’est peut-être pas la plus adaptée.

3) Le modèle d’affaires

La conception et le développement de votre application dépendront également de la façon dont vous comptez la monétiser. Voici les principales solutions :

– Application payante. Les mobinautes devront faire un micro paiement pour télécharger l’application depuis le Store. Ce modèle est de moins en moins utilisé car très peu rentable. Même si les mobinautes ne paient qu’une somme modique, le fait qu’ils ne peuvent pas tester le produit avant l’achat augmente leurs attentes. Ils restent alors très peu tolérants aux imperfections, et beaucoup d’entre eux n’hésitent pas à en parler dans les commentaires, décourageant par la même occasion les acheteurs potentiels. À ce propos, il est intéressant de noter que les utilisateurs d’iPhone sont plus enclins à payer pour les applications et leurs contenus, alors que ceux d’Android font plus souvent usage des contenus gratuits.

– Application freemium. Elle est gratuite au téléchargement pour permettre aux mobinautes de tester une version limitée. Ceux-là devront néanmoins payer pour pouvoir continuer d’utiliser l’application après une période d’essai, acquérir des fonctionnalités supplémentaires ou désactiver les publicités.

– Application gratuite avec publicité. Pour espérer générer des revenus significatifs avec ce modèle, votre application devra créer un fort trafic et réaliser un bon taux de rétention. Méfiez-vous des logiciels antipub qui mettent ce business model en péril.

4) Le design

Par « le design » l’on n’entend pas seulement le logo, l’icône, les couleurs et les animations de l’application. Ce sont également l’organisation de ses contenus et sa typographie. Le design constitue l’étape la plus importante de tout projet d’application mobile. Ne la négligez pas : à la fin de cette étape, vous aurez le prototype de votre futur produit que vous pourrez visualiser, « toucher » et… changer, si nécessaire, sans beaucoup de risques pour votre portefeuille. Ce n’est qu’après que les développeurs commenceront à l’adapter aux appareils mobiles de votre choix.

Pensez à préparer des esquisses ou des maquettes de votre application. Cela vous facilitera la tâche pour la présenter aux développeurs. Si vous n’avez pas d’idées pour le design, il y a peut-être des applications ou des sites web similaires dont vous voudriez vous inspirer. N’hésitez pas à le signaler aux développeurs pour leur permettre de mieux cerner vos attentes.

5) La description de l’application

Le développement de votre application ne pourra pas commencer tant que vous n’aurez pas rédigé un cahier des charges. Avant de le présenter à un professionnel, vous pouvez toujours lui demander de signer un accord de confidentialité.

Combien coûte une application mobile ?

Le coût peut varier de 1 000 à 50 000 euros pour des applications mobiles contenant des bases de données, des catalogues de produits, des lecteurs de flux ou utilisant un matériel spécifique des smartphones tel que le périphérique Wi-Fi, le GPS, l’appareil photo et Bluetooth. En ce qui concerne les jeux mobiles, le coût se situe entre 4 000 et 120 000 euros. Il existe des outils gratuits, comme combien coute mon app, qui permettent d’évaluer le coût de votre projet d’application mobile avant même de contacter les professionnels.

Combien coute une application mobile

N’hésitez pas à demander un devis à plusieurs développeurs d’applications. Si leurs offres sont très différentes, ça pourrait être un indice que la description de l’application n’est pas assez claire, et vous risquez de vous retrouver avec un produit final qui ne correspond pas à vos attentes. Au cas où le coût dépasse votre budget, pensez à diviser votre projet en éléments « obligatoires » que vous voulez avoir dès la première version de l’application et en éléments « facultatifs » que vous pourrez ajouter dans le futur.

Encore une chose importante à savoir : créer une application mobile parfaite au point d’en faire pâlir vos concurrents ne suffira probablement pas pour attirer les mobinautes tant qu’ils ignorent qu’elle existe. Pensez à établir une stratégie de marketing pour promouvoir votre application mobile.

Agence digitale ou un développeur pour créer une application

Commentaires

Les commentaires ont été désactivés pour cet article