Appuyez sur Entrée pour voir vos résultats ou Echap pour annuler.

développement d'application

Le développement d’application mobile: différences entre Android et iOS

Au premier coup d’œil, développer des applications pour Android et pour iOS semblent être très similaire, mais si on plonge dans les détails, il devient évident que les particularités de chaque système d’exploitation ont une incidence significative sur la façon dont les développeurs doivent réaliser les projets.

Les différences existent non seulement sur le plan technique, mais aussi en terme de conception et de marketing mobile. Autrement dit, le concept général de l‘app dépendra du système d‘exploitation choisi. Les développeurs qui passent d‘un système à l‘autre, avec un langage de programation complètement différent, remarqueront des disparités.

développement d'application

Les différences techniques en développement d’application

Jetons un œil aux différences observées habituellement par les développeurs lors du processus de création d’applications mobiles pour Android et iOS.

Le langage de programmation

Les systèmes d’exploitation Android et iOS sont chacun programmés dans des langages de programmation différents. Il s’agit de la plus grosse variation: les applications iOS fonctionnent sur Objective-C / Swift, tandis que les applications Android fonctionnent sur Java.

La phase de test de l’application

Le contrôle d’une application est une étape essentielle du processus de développement d’une application mobile, tout comme pour les jeux et en général les logiciels. S’assurer que l’application développée fonctionne parfaitement est indispensable. Le simulateur iOS et l’émulateur Android en sont  des exemples souvent utilisés pour effectuer ces tests.

La première différence frappante est la rapidité supérieur du simulateur iOS par rapport à  son homologue Android. L’émulateur Android a par contre l’avantage d’être une machine virtuelle efficace avec un CPU qui le rend plus réaliste que son équivalent iOS. D’ailleurs, les simulateurs iOS ne transmettent souvent pas les représentations précises et réalistes des appareils Apple.

C’est pour cette raison qu’il est primordial d’effectuer de nombreux tests sur de véritables appareils mobiles afin d’observer l’interactivité de l’app et de détecter d’éventuels bugs.

L’interface graphique

C’est ici que se trouvent les différences visuelles lors de la création d’une app destinée à un utilisateur Android ou iOS. d’un point de vu technique, le développeur va construire des fichiers XML sur les interfaces Android.  Ces fichiers sont très similaires aux fichiers XIB d’iOS.

En ce qui concerne les animations, on est tenté de dire qu’iOS est beaucoup mieux préparé qu’Android. Apple, mettant un accent particulier sur l’esthétique et l’expérience utilisateur, s’est toujours efforcé de proposer des animations souples, complexes et puissantes. Google pour sa part a été plus préoccupé par les paramètres de son hardware, mais a tout de même essayé d’améliorer les performances graphiques de ses dispositifs.

développement d'application basic interface

Le bouton « Retour »

Une autre différence évidente est ce bouton de „retour“, que l‘on retrouve chez Android et qui n‘existe pas chez iOS. C’est un petit détail qui, pourtant, conditionne le développement d’application.

Ce bouton de retour sert également à la navigation dans l’environnement Android. En l’absence de ce bouton, le développeur de l’application iOS doit trouver un autre moyen d’indiquer sur l’écran comment revenir en arrière ou s’il existe un autre manière d’effectuer cette action en utilisant un autre flux d’interaction.

Autres différences techniques

  • Delegate vs. Adapter : iOS utilise un delegué (delegate) lors de l’utilisation de modèles de délégation. Sur Android, ces modèles sont représentés par un adaptateur (adapter). Bien qu’ils soient destinés à différentes plates-formes et exprimés à travers des mots, il s’agit de concepts très similaires.
  • UIViewController vs Activity. Ce sont les différentes fenêtres qui constituent une application. On les appelle UIViewControllers sous iOS et Activities sous Android. Elles sont similaires à tous égards, mais une Activity ne peut pas tenir une sous-activité alors qu’un UIViewController peut contenir un autre UIViewController.
  • Le déverrouillage. Les appareils Android se débloquent avec un glissement vers le haut et les iOS vers la droite.
  • Les préférences et les autorisations. Sous iOS, on retrouve tous les paramètres généraux du dispositif regroupés dans un seul onglet. Sous Android, ils sont plus dispersés, et il faut naviguer dans l’appareil pour les retrouver.
  • Les cartes. Pour le développement d’application iOS, nous pouvons utiliser les cartes d’Apple ou Google Maps, alors que pour une application Android il est toujours mieux d’utiliser Google Maps. Associons à cela l‘utilisation du géofencing et des beacons, qui sont de plus en plus populaires.

D‘autres différences lors de la création d‘apps

Au moment de création de ces applications, des différences existent non seulement sur le plan technique, mais aussi en termes de mobile design ou encore de marketing. Voyons comment gérer ces différences.

Le coût d’une application mobile

Nous avons déjà abordé le sujet des principales différences entre créer une application pour Android ou iOS lors de précédents articles.

Le processus de développement sur iOS coûte légèrement plus cher, simplement parce qu‘il y a moins de demande chez iOS que chez Android. Ajoutons à cela que les exigences attendues sur un produit iOS sont aussi beaucoup plus élevées.

La conception

Comme nous l’avons déjà mentionné, la conception d’une application est étroitement liée à son processus de développement. C’est pourquoi elle en devient visuellement différente suivant le système d’exploitation pour lequel elle a été conçue : Android ou iOS. Chacun de ces OS a sa propre interaction et son propre style, influencés par les deux grandes entreprises qui les ont respectivement créés. Il est donc conseillé d’avoir des experts  développeurs dans l’un ou dans les deux systèmes d’exploitation pour nous guider lors de la réalisation de notre projet. Alors enfin nous pourrons créer de parfaites applications natives.

L’App Store Optimization

Comme abordé précedemment, les „Bonnes pratiques de l’ASO“ (App Store Optimization)  ne sont pas les mêmes pour Android et iOS. Il faut en tenir compte pour pouvoir optimiser la position de l’application sur le store, et accorder une attention particulière aux différences de titre et de description; toutes les autres variables sont plus ou moins les mêmes dans les deux cas.

La monétisation et retours d‘investissements

En général, le retour d‘investissement n‘est pas le même entre pour une app Android que pour une app iOS. En ce centrant sur la source de revenus, (la façon de monétiser l‘app elle-même), nous pouvons remarquer que les apps iOS ont plutôt tendance à faire payer les utilisateurs pour les téléchargements et les services payant incorporés, tandis que les apps Android sont habituellement gratuites et deviennent rentables par le biais des publicités.

La situation actuelle d‘Android et iOS sur le marché international des smartphone

Il pourrait être intéressant de connaître la situation actuelle du marché des smartphones avant de décider pour quel système d’exploitation vous souhaitez développer votre nouvelle application. Les chiffres des deux systèmes d’exploitation dominants en dit long sur leur pénétration du marché des smartphones. Il est évident qu’aujourd’hui Android et Apple sont les deux fournisseurs exclusifs les plus importants en terme de système d’exploitation pour smartphones. Avec une part de marché cumulée d’Android et d’iOS d’environ 99%, ces systèmes sont devenus imparables, alors même qu’Android peut compter sur une part de marché quatre à cinq fois supérieure à celle de l’Apple. En Allemagne par exemple, la part de marché d’Android s’élève à 81,5%, contre 17% pour Apple. La situation est similaire sur les marchés espagnols et français. En revanche, Apple a obtenu un meilleur résultat avec environ 35% des parts de marché aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne, tandis qu’Android a atteint « seulement » les 63,2%. Les fabricants presque oubliés du Windows Phone et du Blackberry ne sont plus concernés en tant que fournisseur. Pour vous présenter un aperçu plus approfondi des fabricants de smartphones qui percent actuellement le marché, nous vous proposons d’observer ces statistiques fournies par l’International Data Corporation (IDC):

développement d'application IDC

Samsung et Apple devraient être conscients des concurrents en chemin voir déjà bien établis comme Huawei, OPPO et Xiaomi. Avec une part de marché de 20%, Samsung est un fournisseur crucial pour la distribution du système d’exploitation d’Android. Les trois concurrents les plus redoutables de Samsung et d’Apple augmentent régulièrement leurs parts de marché. Nous verrons bien comment chacun se défendra et rivalisera  auprès des autres.

Google Play Store vs. Apple App Store

Conjointement, le nombre d’applications est en constante croissance et progresse de plus en plus rapidement. Désormais, 2,7 millions d’applications sont disponibles sur le Google Play Store et 2,2 millions d’applications sur l’App Store d’Apple. Les deux plates-formes ont été lancées en 2008. En seulement 5 ans, nous pouvions estimer compter ce chiffre à 1M. Les prévisions semblent prometteuses.

Contrairement au Google Play Store, la plus grande différence entre les fournisseurs est que toutes les applications seront vérifiées par Apple sans exception. L’application doit répondre à des exigences et des directives spécifiques à Apple. Par conséquent, les applications ne peuvent pas inclure de contenu inapproprié ou abusif. En raison de cette procédure, il est recommandé aux développeurs de prendre cette information lors du développement sur iOS. Le processus de vérification de l’application dure environ 3-4 semaines.

À l’opposé, Android n’a pas de procédures de vérification aussi strictes. Malheureusement, des imitations d’applications surgissent régulièrement sur le Google Play Store, les escrocs tentant de profiter des grands buzz en les reproduisant. C’est pourquoi Google n’a pas vu et fait attention qu’il y a quelques jours est apparue une version frauduleuse de WhatsApp sur l’App Store officiel, étant en réalité est une application publicitaire de spams, qui devait inciter les utilisateurs à installer plus d’applications. Si vous recherchez une application sur le Play Store et que vous sentez le moindre doute sur sa légitimité, nous vous recommandons de lire ses commentaires. En général, ces fausses applications sont mises en évidence par les mauvaises notes ajouté à ces apps frauduleuses.

devis application mobile

Commentaires

Les commentaires ont été désactivés pour cet article