Appuyez sur Entrée pour voir vos résultats ou Echap pour annuler.

Le développement d’application mobile: différences entre Android et iOS

Au premier coup d’œil, le développement d’application pour Android et pour iOS semblent être très similaires, mais si on plonge dans les détails, il devient évident que les particularités de chaque système d’exploitation ont une incidence significative sur la façon dont les développeurs doivent réaliser les projets. Les différences existent non seulement sur le plan technique, mais aussi en termes de mobile design ou encore de marketing mobile, autrement dit, tout au long de la création de l’application et même lors de sa promotion.

développement d'application

Les différences techniques en développement d’application

Parlons tout d’abord des aspects techniques du développement d’application. Ici, il y a plusieurs différences significatives à noter :

La structure du projet

Le développement d’application pour iOS avec Xcode impose très peu de contraintes d’organisation du travail, puisqu’il est possible de créer des dossiers et des fichiers là où vous le voulez et ensuite faire référence entre eux. Il reste néanmoins quelques nomenclatures que le développeur d’application doit respecter, par exemple, il faut adapter les icônes aux différentes résolutions d’écran.

La structure est plus rigide dans le développement d’application Android. Les règles de classification doivent être toujours respectées, que ce soit pour les dossiers, les fichiers ou les ressources. Autant dire que l’organisation est une compétence clé pour tout ceux qui souhaitent apprendre la programmation Android !

La phase de test de l’application

Dans cette phase essentielle, les développeurs utilisent un émulateur pour les applications Android et un simulateur pour les applications iOS. La première différence frappante est que le simulateur est sensiblement plus rapide, et pour cause, puisqu’il n’imite que l’environnement software, tandis que l’émulateur reproduit de plus l’environnement hardware. Le simulateur iOS n’imite pas les performances du processeur ou du lecteur de disque et ne prend pas en compte les contraintes de mémoire. D’où la conclusion : bien que plus lent, l’émulateur permet de tester l’application dans les conditions plus réalistes.

Dans la mesure du possible, il est recommandé de tester les applications directement sur les dispositifs. C’est la meilleure méthode pour détecter toutes les failles liées au hardware.

devis application mobile

Le langage de programmation

Les langages Objective-C et le tout récent Swift, conçu pour coexister avec Objective-C, sont utilisés dans le développement d’application iOS. Pour créer les applications Android, c’est le langage Java qui s’impose.

L’interface graphique

Le développeur d’application doit utiliser les fichiers XML afin de concevoir les interfaces pour Android. Ils sont très similaires aux fichiers XIB utilisés dans iOS, mais ces derniers ne sont pas directement déployables. Lors du développement, Xcode les convertira en fichier NIB pour pouvoir les inclure dans l’application.

En ce qui concerne les animations, on est tenté de dire qu’iOS est beaucoup mieux préparé qu’Android. Apple, mettant un accent particulier sur l’esthétique et l’expérience utilisateur, s’est toujours efforcé de proposer des animations souples, complexes et puissantes. Google pour sa part a été plus préoccupé par les paramètres de son hardware, mais il a tout de même essayé d’améliorer les performances graphiques de ses dispositifs à partir de la version Android Lollipop.

Le mobile design est strictement conditionné par les aspects techniques du développement d’application. Chaque système d’exploitation a sa propre logique d’interaction et de style. En cas de doutes si votre projet est bien adapté aux exigences de chaque dispositif, n’hésitez pas à consulter des experts pour vous faire conseiller.

Le bouton « Retour »

Chez Android, le bouton de retour est là, par défaut, alors qu’il n’est pas disponible dans iOS. C’est un petit détail qui, pourtant, conditionne le développement d’application. Il est nécessaire d’incorporer cette fonctionnalité directement dans chaque application iPhone.

Autres différences techniques

  • Les protocoles vs les interfaces. Il s’agit d’une comparaison entre les interfaces de Java et les protocoles d’Objective-C. Très similaires, ces derniers se différencient cependant par le fait qu’ils permettent de déclarer des méthodes requises ou optionnelles.
  • UIViewController vs Activity. Ce sont les différentes fenêtres dont est constituée une application. On les appelle UIViewControllers sous iOS et Activities sous Android. Elles sont similaires à tous égards, mais une Activity ne peut pas tenir une sous-activité alors qu’un UIViewController peut contenir un autre UIViewController.
  • Le déverrouillage. Les appareils Android se débloquent avec un glissement vers le haut et les iOS vers la droite.
  • Les préférences et les autorisations. Sous iOS, on trouve tous les paramètres généraux du dispositif regroupés dans un seul onglet. Sous Android, ils sont plus dispersés, et il faut naviguer dans l’appareil pour les retrouver.
  • Les cartes. Pour le développement d’application iOS, nous pouvons utiliser les cartes d’Apple ou Google Maps, alors que pour une application Android il est toujours mieux d’utiliser Google Maps.

Autres différences : le coût d’application et le mobile marketing

Une application techniquement irréprochable n’est pas encore une application réussie. A moins que vous ne la créiez que pour votre plaisir personnel, le marketing mobile fera très probablement une partie importante de votre projet. Prenez donc également note de ces différences :

Le coût d’une application mobile

La différence n’est pas très grande, mais le développement d’application iOS est légèrement plus cher. Cela est dû à une moindre disponibilité sur le marché des développeurs iOS. En outre, ceux derniers doivent investir lourdement dans les appareils Apple.

L’App Store Optimization

Les bonnes pratiques de l’app store optimisation ne sont pas les mêmes pour Android et iOS. Les différences dans le titre et la description de l’application sont les plus remarquables. Pour plus d’informations à ce sujet, vous pouvez consulter notre article « 7 Stratégies pour une App Store Optimization parfaite ».

La monétisation de l’application

Il peut être utile de souligner que les utilisateurs d’iOS paient plus et plus souvent pour les applications et leurs contenus que les utilisateurs d’Android. Les applications Android sont le plus souvent gratuites et leur monétisation se fait par le biais de la publicité.

Avons-nous oublié une différence importante ? N’hésitez pas à nous en parler dans les commentaires.

Commentaires

Les commentaires ont été désactivés pour cet article