Appuyez sur Entrée pour voir vos résultats ou Echap pour annuler.

Luis Picurelli dans Marketing mobile

L’Avenir de la Mode entre les mains de la Réalité Augmentée

Comment la RA peut-elle modifier la façon dont l’industrie de la mode met en valeur et vend ses produits? Et comment cela va-t-il influencer notre manière de faire du shopping?

Selon le cabinet d’experts-conseils Digi-Capital, il y aura 900 millions d’appareils compatibles de RA d’ici fin 2018. Cela signifie-t-il que toutes les industries seront touchées par la réalité augmentée? Le nombre d’industries adoptant la réalité augmentée soit en constante croissance, c’est un fait. Depuis 2016, il est devenu habituel pour les marques d’ajouter la réalité augmentée à leur stratégie marketing. De ce fait, l’industrie de la RA devrait atteindre 90 milliards de dollars de revenus mondiaux d’ici 2020.

Une étude effectuée par Digital Bridge a démontré que 69% des consommateurs s’attendent à ce que les commerçants proposent des applications de réalité augmentée au cours du prochain semestre. De plus, d’autres études menées par Google ont montré que 34% des utilisateurs de smartphones et de tablettes déclarent vouloir essayer la réalité augmentée et 61% ont même mentionné qu’ils préféreraient faire leurs achats dans des magasins qui offriraient cette technologie. Plusieurs commerçant et marques ont constaté certains effets produits par ces nouvelles tendances auprès des consommateurs et ont décidé d’y adapter leur moyens techniques.

Du contenu innovant pour les magazines

Moosejaw a été l’un des premiers magazines à booster l’intérêt envers  son catalogue grâce à l’utilisation d’apps de réalité augmentée. En 2011, la marque lance une app de lecture au Rayon-X de Marxent Labs, qui permet aux consommateurs de déshabiller virtuellement les mannequins féminins et masculins de leur catalogue. La seule chose à faire était de télécharger l’application et de pointer la caméra du téléphone sur le mannequin dans le catalogue. En moins d’une seconde, la fonction rayon-X montrait une image du même mannequin mais en sous-vêtements. Bien que cette application ait été lancée il y a quelques années, les gens se souviennent encore de ce puissant coup marketing qui tentait de faire rivaliser les dernières offres de The North Face avec celles d’autres détaillants d’articles plein air.

Un autre grand coup de pub a été celui de W-Magazine dans leur dernier numéro de Septembre, incluant une couverture en RA avec Katy Perry. Étant l’un des magazines de mode les plus en vogue, cela assurément confirmé que le monde de la mode à bel et bien adopté la RA. En partenariat avec The Mill, un studio de production d’effets visuels, le magazine a créé une image de la popstar générée par ordinateur en couverture du numéro spécial de septembre 2017. Pour rendre cela possible, W-Magazine a créé une application spéciale appelée Beyond the Page pour iOS et Android. Encore une fois, à première vue, le magazine ressemble à une édition classique, jusqu’à ce que certaines parties de celui-ci prennent vie via un smartphone ou une tablette. Avec cette couche virtuelle supplémentaire, le visage de Perry se transforme en modèle 3D où il est possible de débloquer du contenu exclusif.

Il y a bien d’autres exemples de réalité augmentée: le New Yorker et Elle ont fait des tentatives semblables d’expérimentation de couvertures en RA. Et cela a du sens, parce que cela permet aux éditeurs de sortir des sentiers battus en matière de créativité. Selon le cabinet d’études MagNet, les ventes de magazines ont chuté de 53% depuis 2011, ce qui leur a mis la pression pour se démarquer des autres magazines.

Défilés de mode à 360ª

Environ 67% des personnes qui entrent en cabine d’essayage dans un magasin y feront probablement un achat. Aujo691768-compressor.jpgurd’hui, les gens font de plus en plus confiance aux avantages de la vente en ligne, ce qui oblige les commerçant à trouver de nouveaux moyens pour que les clients aillent en magasins. Topshop par exemple, a eu une nouvelle idée pour s’adapter à la nouvelle tendance: pour la Fashion Week de Londres en 2014, l’enseigne de mode éphémère s’est associée à l’agence technologique Inition pour créer un défilé virtuel unique en son genre. Cette expérience virtuelle au premier rang permettait aux gens d’avoir une vue unique à 360° du défilé de Topshop. Les clients du magasin avaient simplement à prendre place et regarder les dernières créations en direct.

La start-up de réalité augmentée HoloMe a même décidé de transcender les défilés virtuels en créant une version holographique des défilés de mode que les utilisateurs peuvent regarder depuis leur domicile. HoloMe a décidé de faire équipe avec la marque de mode britannique RIXO London, pour permettre aux consommateurs de recevoir et projeter les hologrammes dans leurs propres chambres en utilisant uniquement leurs smartphones. Pendant le show, les mannequins portent des créations de la dernière collection du designer, en utilisant le logiciel de HoloMe, qui rend possible la visualisation d’hologrammes de haute qualité.

Essayage Virtuel

Les applications « d’essayage » deviennent incontournables dans la fusion entre la RA avec le monde de la mode. Converse a créé une application pour permettre aux clients d’imaginer à quoi ressemblerait leur produit aux pieds sans avoir à se rendre au magasin. En pointant simplement l’appareil photo de votre iPhone sur votre jambe, vous pouvez avoir une bonne idée de ce à quoi ressembleront les chaussures sur vous. L’application Sampler de Converse a également précédé d’autres innovations telle que l’expérience de Van’s Virtual Footwear dans laquelle les gens marchaient sur des empreintes de pas sur un tapis pour essayer différents modèles de baskets. Nike à la place, utilise la RA pour vendre les chaussures de sport idéales avec l’application SNKRS. Cette application permet aux gens d’acheter des baskets en édition limitée en déverrouillant des pages de produits qui utilisent la caméra de leur smartphone.

Un autre exemple de combinaisons d’objets numériques avec le monde réel à des fins commerciales : les applications de maquillage virtuel. L’application Makeup Genius de L’Oréal qui en est déjà à plus de 20 millions de téléchargements, permet aux utilisateurs d’essayer virtuellement des produits de beauté via leurs téléphones. Après le succès de cette application, d’autres marques comme Charlotte Tilbury, Sephora et Rimmel lui ont emboîté le pas.

L’application Dubbed Dressing Room de Gap, permet aux gens d’essayer virtuellement des vêtements pour hommes et femmes. L’application est une exclusivité de Google Project Tango, ce qui signifie qu’elle ne fonctionne que sur les téléphones prenant en charge la plateforme de RA. Après avoir sélectionné un produit sur l’étagère virtuelle, vous pouvez sélectionner votre taille et celle du vêtement afin d’avoir une meilleure idée de la façon dont les vêtements vous iront.

Les futures attentes

La technologie de réalité augmentée est applicable à la mode éphémère ainsi qu’aux produits de luxe et permet aux commerçants de renforcer la valeur de leur marque grâce à leur approches visuelle. La RA est en train de changer le mode de création même de la mode, ainsi que sa façon d’être perçue et éventuellement vendue. L’année prochaine, une explosion de possibilité est attendue, redéfinissant totalement notre manière de comprendre la mode comme nous le faisions jusqu’à présent.

Aucune industrie ne sera préservée des effets de la réalité augmentée. De fait, le nombre d’industries optant la réalité augmentée ne cesse de croître. La RA aura un impact sur tout, des défilés au shopping, et rétablira le commerce physique et numérique. Éventuellement, ces fonctions seront aussi importantes pour le commerçant que d’avoir un site Web.

Les possibilités qu’offre la RA pour multiplier la créativité et l’originalité semblent infinies. Si les commerçants (du domaine de la mode) l’appliquent à leur stratégie marketing, c’est justement pour cet aspect transformateur généré par la RA.

Je veux créer une application

Commentaires

Les commentaires ont été désactivés pour cet article