Appuyez sur Entrée pour voir vos résultats ou Echap pour annuler.

Marta Grzyszczak dans Missions freelance

Focus sur le marché 2016 pour développeur d’applications mobiles

Beaucoup a été dit sur notre blog au sujet du développement d’applications mobiles. Aujourd’hui, notre objectif est de vous expliquer davantage à quoi ressemble le métier de développeur d’applications en nous basant sur les résultats de l’étude State of Mobile App Developers réalisée par InMobi en 2015. Plus d’un millier d’experts en applications mobiles y ont participé à travers le monde.

Force est de constater que le marché des applications mobiles est encore jeune et en croissance continue. Les données concernant l’activité en 2015 le montrent clairement, et les cinq premiers mois de 2016 ne font que confirmer cette tendance.

développeur d’applications

Le profil du développeur d’applications mobiles

Un développeur d’applications moyen est un homme de 33 ans. 46% des répondants sont âgés de 23 à 34 ans. Il est à noter que les plus jeunes professionnels viennent de la région Asie-Pacifique.

L’étude montre qu’il y a encore beaucoup de place pour les femmes dans ce métier jusqu’à maintenant réservé principalement aux hommes. Seulement 6% des répondants sont femmes, mais ce chiffre varie selon les pays. Ainsi, il atteint 11% aux États-Unis et 3% en Europe.

Le type de contrat de travail: développeur d’applications freelance ou société de développement?

Le secteur des applications mobiles est relativement jeune. Alors que les sociétés de développement sont encore en phase de croissance, une grande majorité des développeurs travaillent en freelance. Ainsi, en attendant que le marché gagne en maturité, le développement d’applications semble être un terrain de prédilection des PME. Seulement 8% des entreprises qui ont participé à l’enquête ont 20 employés ou plus.

Quels types d’applications ont été le plus créées?

Que ce soit aux Etats-Unis, en Europe ou partout ailleurs dans le monde, les jeux arrivent en tête des catégories d’applications mobiles le plus développées. Étant à la fois les plus utilisés et les plus rentables, ils représentent 41% de toutes les applications réalisées en 2015.

En deuxième position et sans trop se démarquer des jeux, se trouvent les applications pour le divertissement. Elles représentent 32% de toutes les applications créées au cours de la dernière année.

À l’autre bout de la liste, il y a notamment les applications d’entreprise qui ne regroupent que 8% du total. Cependant, ce type d’applications a déjà gagné du terrain au cours de 2016. Être dans la poche du client est maintenant devenu une nécessité plutôt qu’une question de choix.

Pour quels systèmes d’exploitation

Android est à ce jour le roi des systèmes d’exploitation. Il dépasse de loin les autres systèmes d’exploitation comme iOS d’Apple, Windows Phone, Blackberry, Java ou Symbian OS. Cependant, dans les cas rares de certains pays comme les États-Unis ou la Suisse, Android et iOS sont plus ou moins à l’égalité.

développeur d’applications

En outre, 42% des développeurs d’applications ont soumis entre une et trois applications Android sur Google Play alors que seulement 28% d’entre eux ont soumis entre une et trois applications iOS sur Apple Store. La plupart des professionnels choisissent le développement Android comme leur première spécialisation, laissant à iOS la deuxième place. Encore une preuve de la suprématie d’Android?

Pour comprendre ces chiffres, il faut garder à l’esprit qu’Android est considéré comme un « OS d’entrée » à travers lequel le développeur d’applications peut commencer sa carrière. C’est une excellente plateforme d’apprentissage en open source, et il y a beaucoup de documentation concernant la programmation pour Android. À eux deux, Android et iOS dominent le secteur du développement d’applications, totalisant plus que 90% de parts de marché.

Combien gagne un développeur d’applications?

Il est difficile de donner une réponse précise à cette question, car elle dépend de nombreux facteurs. L’étude nous en donne néanmoins un bon aperçu. 55% des développeurs d’applications gagnent en moyenne 1000 $ par mois. La grande majorité d’entre eux travaillent en tant que développeurs freelance. Du coté des grandes entreprises, les statistiques montrent que le salaire moyen du développeur augmente avec la taille de l’entreprise.

Combien peut espérer gagner un créateur d’applications?

Le revenu moyen d’une application mobile se situe entre 5 000 et 10 000 euros par mois, en fonction de la plate-forme. La surprise, c’est sur Windows Phone que les applications génèrent le plus de revenus, atteignant 11 500 dollars par mois. Avec deux pourcents de parts de marché, cette plateforme permet de s’isoler de la concurrence féroce à laquelle se livrent leurs homologues sur Apple Store et Google Play.

On estime que seulement 5% des utilisateurs font des achats in-app ou exploitent le modèle freemium, permettant ainsi de générer des revenus. En fait, selon l’entreprise App Annie, les achats in-app ont représenté environ 50% des revenus totaux des applications qui les proposent. Il est donc essentiel d’inciter les mobinautes à télécharger et de fidéliser les acheteurs pour maximiser les revenus.

Garantir le succès d’une application n’est pas chose simple

Nous ne cesserons jamais d’insister sur ce point, car il est essentiel que chaque créateur d’application le comprenne : votre travail ne fait que commencer à l’issue du développement de votre application, voire même après sa soumission sur les stores. Il vous faut une stratégie de marketing et un plan d’affaires pour votre application. Ces dernières doivent même faire partie intégrante de la conception et du développement.

InMobi nous rejoint sur ce point. L’étude indique qu’il est difficile d’obtenir sans effort un grand succès financier pour une application mobile. Définir une stratégie de marketing mobile et un plan d’affaires (freemium, avec achats intégrés, publicité, etc.) est nécessaire pour attirer et retenir les utilisateurs.

43% des développeurs s’accordent sur l’importance d’investir une part du budget dans la stratégie de marketing mobile. Pour 21% des répondants, le design est l’étape la plus importante de la création d’une application.

Pourtant, le marketing et le design ne font pas partie des savoir-faire classiques des développeurs. D’où l’importance de suivre les conseils d’experts de ces domaines pour assurer toutes les chances de succès de votre application.

Le secteur du développement d’applications mobiles ressemble certes à un chemin parsemé d’embûches, mais il est encore très jeune et a beaucoup à offrir, tant à l’utilisateur qu’au développeur d’applications. Êtes-vous prêt à relever le défi?

Je veux créer un jeu mobile

Commentaires

Les commentaires ont été désactivés pour cet article